Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Psychologue clinicienne – Psychothérapeute – Thérapeute de couple et de famille Praticienne et didacticienne agréée de Psychoboxe
Psychologue clinicienne – Psychothérapeute – Thérapeute de couple et de famille Praticienne et didacticienne agréée de Psychoboxe

Le traumatisme et ses traitements


Le traumatisme psychologique correspond à une ensemble des mécanismes physiologique, neurologique et psychologique qui peuvent se mettre en place lorsqu’un sujet est soumis à un événement causant une charge émotionnelle et/ou psychologique débordant ses capacités de traitement habituelles.

Découverte et développée à la fin des années 80 par Francine Shapiro l’EMDR est devenue un des modes de traitement psychothérapeutique du PTSD (ou ESPT : État de Stress Post-Traumatique) ayant donné lieu au plus grand nombre d’études cliniques. Elle utilise la stimulation sensorielle des deux côtés du corps, soit par le mouvement des yeux soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des événements du passé. Cette thérapie poursuit le mouvement de recherche clinique et de soins inaugurés par la psychanalyse, la thérapie cognitive comportementale, les traitements par exposition, la médecine humaniste, les thérapies systémiques et les psychothérapies brèves centrées sur la personne et les neurosciences.

La thérapie EMDR s’adresse à toute personne (de l’enfant – même en bas âge – à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques. Il peut s’agir de traumatismes tels les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, … Mais il peut s’agir aussi d’événements de vie difficiles ou de petits traumatismes qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles, etc…)
 
« Chaque événement douloureux laisse une marque dans le cerveau. Celui-ci effectue alors un travail de “digestion” permettant aux émotions qui accompagnent le souvenir de se désactiver. A moins que le traumatisme ait été trop fort ou ait frappé à une période où nous étions vulnérables. Dans ce cas, les images, les pensées, les sons et les émotions liés à l’événement sont stockés dans le cerveau, prêts à se réactiver au moindre rappel du traumatisme. Dans l’EMDR, le mouvement oculaire “débloque” l’information traumatique et réactive le système naturel de guérison du cerveau pour qu’il complète son travail. » David Servan-Schreiber
 
Mon intérêt pour le traitement des trauma m’a amené à me formé à l’EMDR et au travail avec la dissociation traumatique. Complètement intégrés à ma pratique ces approches nourrissent ma pratique sans etre devenue exclusives. En effet, je prends le temps d’écouter, d’évaluer la demande de chacun et de proposer des séances d’EMDR ou de travail en dissociation.