Psychologue – 75020 Paris
Header image

Psychoboxe

Une approche psychocorporelle du sujet en situation de violence

 

La violence et l’agressivité

La violence et l’agressivité font partie de la vie, elles sont inhérentes à l’être humain. Elles ne sont pas  pathologiques en soit et sont même nécessaires à la vie et au développement autant individuel que social. On pourrait parler là d’une violence qui maintient le sujet debout, en vie, en capacité à faire face, à tenir contre, à faire preuve d’adversité; et d’une agressivité juste dans la relation à l’autre.

Elles peuvent aussi être le témoin d’une destructivité et d’une pulsionnalité menaçant l’équilibre et l’évolution du sujet et du collectif humain.

Face à sa propre violence, celle de son histoire, celle de l’autre, on peut se trouver sidéré, sans possibilités de penser, de bouger, de repousser, de tenir à distance, débordé, dépassé, angoissé, tétanisé ou au contraire poussé à agir…

Forces actives, et agissantes elles peuvent nous presser, nous oppresser, nous contraindre intérieurement. Nos capacités de maîtrise et de transformation peuvent s’en trouver dépassées. Entre le mouvement instinctif et la rationalité il n’est pas facile de garder le contact avec l’essentiel et de saisir ce qui nous anime.

Il n’y a pas de solution simple à la violence, par essence multiforme et pluri-factorielle, mais il est possible d’en explorer les effets, les traces, les traumas, les mouvements, les réponses possibles…

La psychoboxe

La psychoboxe est une pratique fondée par Richard HELLBRUNN, psychanalyse et professeur de boxe, dans le but de permettre à un sujet, à travers ses gestes, ses affects, ses représentations, d’interroger son rapport à la violence et de remettre en jeu l’universalité des processus et la singularité des positions qui émergent de sa confrontation à ce qui lui est violent, dans son corps, sa parole et ses actes.

Des combats libres à frappes atténuées effectuées dans un cadre formellement défini quant aux mouvements qu’il autorise, contient, transforme et porte à l’intelligibilité.

La psychoboxe se pratique individuellement ou en groupe dans un cadre précis et stabilisé.

Le champ de la psychoboxe est limitrophe de la psychanalyse à laquelle elle emprunte l’essentiel de sa conceptualisation. Elle se réfère explicitement à la psychanalyse dans ses applications en psychothérapie, dont le cadre et les processus limités diffèrent de la cure type.

Elle emprunte sa gestuelle aux sports d’impact, essentiellement à la boxe, don elle se différencie par l’absence d’apprentissage technique et par ses objectifs. La compétition est ici remplacée par la connaissance et par l’ouverture dégagée par son cadre aux affects et à la parole.

Elle est proche en cela du psychodrame analytique dont elle se distingue par le niveau de régression, l’absence de scénario pré-établi, l’archaïsme des échanges, le débordement des défenses, l’autorisation du toucher.

Elle est proche aussi de la danse dans la mesure où elle conduit un sujet à s’écouter dans ses mouvements corporels, dans son exploration spatiale, dans ses rythmes, mais elle s’en détache par sa rencontre avec une pression extérieure, intersubjective, qui réduit son expression en la finalisant dans un tenir debout, un combat, une garde.

La psychoboxe connaît des applications :

En psychothérapie, principalement pour des sujets pouvant avoir recours aux actes violents ou pour ceux qui gardent des traces de leur passage dans des situations difficiles voire traumatiques. Mais aussi pour toute personne au prise avec des mouvements internes violents et des questions relatives à son rapport propre à la violence

En formation principalement pour les professionnels confrontés à titre individuel ou collectif à des situations violentes.

– Dans le domaine éducatif pour permettre à des jeunes de trouver des repères quant à leurs limites en intégrant leur image du corps.

Extraits du code de déontologie

Art 3: Compétence. Ne pourront prétendre au titre de Psychoboxeur que des praticiens dûment formés, agréés et supervisés dans le cadre de l’Institut de Psychoboxe

Art 6 : Les applications de la Psychoboxe en psychothérapie seront totalement soumises au secret professionnel.

Art 7: Aucune pratique ne donnera lieu à un rapport écrit destiné à un tiers à des fins d’expertise ou d’évaluation de la personnalité.

Art 8 : Quel que soit le champ d’application, la libre adhésion du demandeur est une condition absolue à l’exercice de la psychoboxe […] Aucune injonction thérapeutique ne pourra être acceptées en psychoboxe. Aucune pratique ne pourra être faite sous pression extérieure, ou étant la condition à une quelconque contre partie.

En pratique

Les séances de psychoboxe sont co-conduites par 2 psychothérapeutes psychoboxeurs. Elles demandent la location d’une salle adaptée et se déroulent donc dans un autre espace dans le 20ème.

Une première rencontre exploratoire de 1h30 vous sera proposée. Celle-ci permet de faire connaissance et d’expérimentée cette approche afin d’évaluer ensemble la meilleure réponse thérapeutique à votre demande.

Elles sont facturées en moyenne entre 100 et 150 euros.

Formation à la Psychoboxe

La formation à la Psychoboxe implique d’avoir au préalable des acquis minimum quant à l’accueil et la prise en charge de personnes en souffrance. Cette formation se décline la plupart du temps en un stage de formation initiale qui pose les bases théoriques, cliniques, techniques et déontologiques de la pratique. Ces stages ne sont pas certifiants ni diplômants mais peuvent conduire à une reconnaissance par l’Institut National de Psychoboxe selon certaines conditions minimales. Sont proposés ensuite des stages de perfectionnement pour les professionnels déjà pratiquants. Par ailleurs l’inscription dans des supervisions, groupes de travail, d’échange et de recherche sont vivement conseillés.

Des stages de formation à la Psychoboxe sont régulièrement proposés à Paris et en France. Ils sont co-animés par 2 didacticiens et pratiquants agrées de l’Institut National de Psychoboxe. Actuellement ces stages sont proposés à de professionnels (psychologues, médecins, éducateurs, travailleurs sociaux….) dérireux de développer une pratique de Psychoboxe ou de se sensibiliser à une approche psychocorporelle. Les tarifs évoluent en fonction de la durée des stages et du lieu de formation.

Ces stages sont engageants et demandent une capacité de travail sur soi, son corps, ses affects, et la mise en mot de ses mouvements internes pour pouvoir l’offrir à un sujet en souffrance.

Pour toute demande de formation vous pouvez me contacter directement.